Ecole doctorale Evoluion Ecosystmes Microbiologie Modlisation Retour à l'université de Lyon

E2M2 > Soutenance > Langue et format


E2M2 Langue et Format

Thèse en Français ou autre langue ?

La langue naturelle de la thèse est le français car c'est un diplôme national. Une décision du Collège Doctoral International (CDI) de l'université de Lyon de mai 2008 a ouvert la possibilité à tout doctorant d'écrire et de soutenir sa thèse en une autre langue que le français. Mais celà doit être justifié, par ex. :
•    Par la nécessité pour tous les membres du jury de comprendre le texte puis d'intervenir dans les débats.
•    Par la nécessité de diffuser l'information hors de France.
•    Par le fait, pour les doctorants n'ayant pas fait tout leur cursus en français, de mieux s'exprimer par écrit dans une autre langue.
Un résumé substantiel en français doit cependant être adjoint (environ 5 à 10 pages).

Forme de la thèse : classique ou sur articles ?

La forme de la thèse est libre : classique, sur articles, mixte. C'est en accord avec le directeur que la décision est prise. Attention il faudra "lier" les articles, les replacer dans une problématique générale et intégrer une discussion-synthèse (ne pas oublier aussi les annexes techniques, très souvent exclues des articles proprement dits).

Contraintes de diffusion/publication des travaux

La thèse ne peut valablement être soutenue sans mise à disposition de la communauté scientifique des résultats (posters et congrès) et sans jugement du travail par des pairs (publications).
Du fait de la spécificité de certaines recherches conduites dans l'ED, il est difficile de fixer un nombre d'articles publiés préalablement à la soutenance. Si certaines équipes peuvent assurer un nombre de publications proche de 2 ou 3 articles par thèse, ce chiffre est impossible à atteindre quand les données sont obtenues sur de longues périodes. A E2M2, il est demandé :
  • Au moins un article en premier auteur, accepté ou publié, dans une revue internationale "peer-reviewed". Les brevets sont aussi pris en considération.
  • NB: Une thèse n'ayant fait l'objet d'aucune publication devra être soumise à la lecture obligatoire de 3 rapporteurs, dont au moins un rapporteur étranger (=de nationalité étrangère ET issu d'un établissement à l'étranger). Ce rapporteur étranger devra avoir un cursus au moins équivalent à celui d'un chercheur ou enseignant-chercheur HDR en France, c'est-à-dire avoir suffisamment publié, et encadré une ou plusieurs thèses.


Découverte rapide

L'école  s'appuie sur 12 UMR associées à des EPST et une unité ANSES.
Les établissements opérateurs sont l'Université Lyon1, l'INSA-Lyon, l'ENS-Lyon, en association avec le VetAgro-Sup, l'ANSES, l'IRSTEA.